Végétarienne et sans gluten – Un an plus tard

Ça fait maintenant un an que je suis végétarienne et que j’ai coupé le gluten de ma vie. Et j’ai vu plusieurs changements, donc je me suis dit que ça serait l’fun de vous les partager!

D’abord, vous devez savoir que j’ai coupé le gluten pour raison médicale, pas juste pour le fun de même. J’avais des migraines à répétition (genre 4-5 par semaine et sinon, maux de tête constants) et j’étais à boutte. Je consultais régulièrement neurologues et médecins, qui faisaient simplement augmenter les doses de mes médicaments, auxquels mon corps devenait tolérant. J’étais toujours épuisée, j’avais mal au coeur, je devais rester au lit quelques fois par semaine et impossible de faire du sport, ça déclenchait toujours une migraine.

J’en ai eu marre et en même temps, j’amorçais un virage un peu plus « grano ». Je sortais les produits chimiques de la maison, j’arrêtais la pilule, out les tampons, je voulais franchir le pas qu’il me manquait pour devenir végétarienne, j’achetais uniquement local ou usagé, etc. Puis j’ai commencé à me renseigner sur le pouvoir de l’alimentation et les remèdes naturels, comment on peut se guérir par ce qu’on consomme.

J’ai donc lu que de couper les produits laitiers, la viande et le gluten pouvait régler le problème. Rendu là, honnêtement, je n’avais absolument rien à perdre. Ça disait de l’essayer pendant 21 jours pour vraiment voir les résultats.

Les premiers jours ont été horribles, mon corps était comme « WTF DUDE QU’EST-CE QUE TU ME FAIS SUBIR!? ». Mais il s’est rapidement habitué et à partir du 5e jour, mes problèmes étaient réglés.

Ouais. Juste comme ça. Plus de migraines, plus de maux de tête, plus de maux de coeurs. Un meilleur sommeil, une plus grande énergie. Je capotais!

Depuis, j’ai réintégré le fromage et le yogourt, mais ça a été la fin pour le gluten et la viande.

Outre de ne plus avoir de migraines (ça c’est malade mental), j’ai aussi remarqué une autre chose vraiment folle. Avant, j’avais le rhume et la grippe genre de novembre à avril. Sérieusement, c’était pratiquement non-stop. Je l’attrapais tout le temps et la conservais pour quelques semaines chaque fois.

Ça fait plus d’un an que je n’ai pas été malade. Même quand mon chum a une grosse grippe d’homme. Même quand l’entourage a la gastro. Pour quelqu’un qui pognait tout avant, je trouve ça assez incroyable!

Difficile de dire ce qui a amélioré mon système immunitaire comme ça… J’imagine que c’est juste un mélange de meilleures habitudes de vie. Ça m’impressionne vraiment de voir les changements notables qu’on ressent quand on change ses habitudes de vie, wow!

Parenthèse sur le gluten

Manger sans gluten, c’est chiant. C’est difficile. C’est pas toujours bon ahah (ça prend quelques recettes essai-erreur avant de trouver une bonne combinaison souvent et les produits préfabriqués sans gluten sont souvent pas très bons et super cher). Et si vous êtes une personne à dessert, vous allez capoter. Parce qu’il y a du gluten dans presque tous les desserts. J’en mange genre une fois par mois, peut-être moins. Personnellement, je ne vous recommande pas de le couper juste de même, pour essayer. C’est pas l’fun, pourquoi vous faire subir ça ahah? Si vous voulez améliorer votre alimentation en lien avec le gluten, privilégiez les grains entiers, la boulangerie artisanale. Il y a moyen de suuuuper bien manger, tout en consommant du gluten.

Par contre, si vous avez un problème de santé depuis des années, que vous avez tout essayé et ça ne part pas, là sérieux, foncez. Vous n’avez absolument rien à perdre d’essayer. Dites vous que 21 jours plus compliqués, c’est rien comparativement à une vie de changée, pour le mieux. Les gens avec des problèmes de peau, d’arthrite, de maux de ventre, de maux de tête… Essayez dont une petite détox (pas de gluten, pas de produits laitiers, pas de viande) pour 21 jours. Vous n’avez rien à perdre. Au pire, ça n’aura pas empiré votre problème, ça aura juste été 21 jours plus compliqués. Au mieux, votre problème va être réglé. Vous pouvez faire des tests par après en réintégrant certains aliments, voir si ça a un impact. De mon côté, les quelques fois ou j’ai consommé du gluten (même par accident, sans le savoir), j’ai eu mal à la tête. Mais les produits laitiers ne m’ont absolument rien fait, alors j’ai réintégré le fromage et le yogourt.

Ah et aussi. Bon, je déteste parler de poids parce que j’hais l’obsession que notre société fait avec les standards de beauté et je crois qu’on devrait toutes apprendre à s’aimer telles qu’on est. Cela dit, simple observation : quand j’ai arrêté de m’entraîner à un haut niveau, j’ai pris du poids. Passer de s’entraîner à haute intensité 15 heures par semaine à bouger irrégulièrement, mais toujours avoir le même appétit de cheval, ben ça fait engraisser han.

Depuis la dernière année, j’ai reperdu ce poids simplement en mangeant sainement. Je ne suis pas mince, je ne suis pas ronde. Mais je suis bien. Je mange sans compter, avec un appétit toujours de catégorie « cheval », mais sans que ça ait un impact sur mon apparence. Et quand je me pèse par curiosité, genre une fois aux 3 mois en visite chez mes parents, mon poids est toujours le même.

Bref, tout ça pour vous dire que changer ses habitudes alimentaires, ça a un impact réel sur nos corps. Même mon chum, qui mange végé et sans gluten 70 % du temps à cause de moi, trouve qu’il a plus d’énergie, il digère mieux, il dort mieux.

Si vous y pensiez depuis un certain bout, je vous encourage vraiment à faire des petits changements positifs : moins de viande, plus de légumes. Moins de produits préfabriqués, plus de plats maison. Moins de « pains et pâtes blanches », plus de grains entiers. Vous êtes capable et promis, vous allez juste vous sentir mieux!

Avez-vous déjà remarqué des différences comme ça en changeant votre alimentation?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bonjour Josée-Anne,
    De mon côté, j’ai remarqué des changements assez similaires. J’ai quelques problèmes de santé et une maladie chronique diagnostiquée il y a 9 ans (ouach! 9 ans!) . En arrivant au Québec, mon alimentation a beaucoup changé (je venais de France et me nourrissait des bons légumes du jardin familial). Prise de poids et un mal-être général (sommeil, stress, problème de peau, digestion désastreuse, etc). Depuis plus d’1 an j’ai décidé de me reprendre en main. Je prépare tout ce que je peux moi-même et j’ai coupé le lactose (mais pas le fromage, merci Lactaid!).
    Je vois une grosse différence et c’est très encourageant!

    • Je ne suis pas rendue là dans mon cheminement :) J’y vais à mon rythme et déjà, couper le gluten est très restrictif côté alimentaire. J’habite en région, où il y a très peu de nourriture « alternative » de disponible. Y’a du kale et du quinoa et c’est à peu près ça. Peut-être un jour je deviendrai vegan, mais pour l’instant, je suis bien avec mon végétarisme et mon alimentation sans gluten :)

  • Salut ! Ça me fait plaisir de te lire ! Je vais bientôt arrêter le gluten (bientôt parce que je peux pas me permettre de jeter des pâtes, des céréales etc. Je pourrais les donner mais j’ai peu d’argent du coup, je fini le gluten et je n’en rachèterai pas ^^). J’ai une maladie auto-immune, des migraines chronique, tout le temps fatiguée et bien sûr je dors très mal et je pense que ça peut m’aider au moins pour les mots de têtes et quelques effets de ma maladie.

    Ou vas – tu cherché tes recettes ? As-tu des libres de recettes que tu utilise fréquemment ?
    En tout cas ça m’encourage à essayer sur quelques mois pour vraiment voir le résultat !