Tout ce qu’il faut savoir sur les couches lavables – Avec Omaïki

Connaissez-vous les couches lavables? Quand on a décidé d’aller vers cette avenue, on a été un peu submergés d’informations… Il existe plusieurs types de couches et BEAUCOUP d’information disponible en ligne. Comment savoir quoi utiliser? Quoi acheter? Comment les entretenir? Ça prend quoi pour commencer? Est-ce que ça sauve vraiment de l’argent? Tant de questions! Et bien, j’ai maintenant le bonheur d’être ambassadrice pour la compagnie Omaiki, une entreprise d’ici, qui fait des super couches lavables! Ariane la cofondatrice d’Omaiki, est même venue faire un tour chez moi pour m’expliquer le tout, que je vous partage aujourd’hui.

(Pour celles qui préfèrent voir et écouter : visionnez notre capsule vidéo!)

Ce qu’il faut pour commencer

Les couches de jour

Alors, Ariane suggère entre 18 et 24 couches de jour. Les modèles proposés dans la vidéo sont la 3.0 ou la Teö.

La Teö est une couche tout-en-un. Ce genre de couche est super parce qu’il est vraiment simple d’utilisation. Tout est “pris” ensemble. Pas besoin de monter/démonter la couche et on sacre tout ça, drette comme ça, au lavage. On peut ajouter un feuillet pour se simplifier la vie encore plus. Aussi, vous pouvez retirer un des inserts (qui tient avec des boutons pression) pour quand bébé est tout petit, ça sera plus confortable pour lui.

couche lavable tout-en-un - guide couches lavables

La 3.0 est une couche hybride : elle peut être utilisée de différentes manières. Elle peut soit être utilisée comme une couche à poche : vous glissez simplement l’insert dans la poche prévue à cet effet. SI vous choisissez cette option, sachez que la couche est bien faite, puisqu’on n’a pas besoin de la démonter avant de mettre au lavage.

Sinon, vous pouvez l’utiliser en mettant l’insert par-dessus la poche. L’avantage? Si bébé est un petit mouilleur ou encore, quand on est en sortie, suffit de changer l’insert plutôt que la couche au complet.

Couche hybride 3.0 - guide des couches lavables

Chaque couche vient avec 2 inserts : un plus petit et un plus grand, qu’on repli sur lui-même. Pour les nouveaux-nés, on n’utilisera que le plus petit pour les premières semaines. Ensuite, on peut passer au plus gros, puis aux 2 inserts combinés pour un super power absorbant!

Chaque couche s’offre soit avec des boutons pressions ou avec une attache à velcro. Pour votre kit de départ, on vous recommande de faire moitié-moitié pour tout, pour voir ce que vous préférez. Moitié couche hybride et moitié couche tout-en-un, puis pour chaque modèle, moitié velcro, moitié boutons pression.

Couches pour nouveaux-nés : nécessaires ou pas?

Chaque compagnie est différente, mais les couches Omaiki sont vraiment bien pensées, puisque les modèles sont faits pour faire dès la naissance, jusqu’à la propreté. Il y a un système de boutons-pression qui fait que chaque couche a 4 niveaux d’ajustement pour la grandeur. On a fait le test et plus petit, c’est tout mini! Bien assez pour les nouveaux-nés :)

Couches pour nouveau-né - guide des couches lavables

Toutefois, si vous préférez ou si vous avez un petit bébé, vous pouvez également choisir quelques-couches pour nouveau-né (la Mini-Ö). Cela fera pour un bébé de 4 livres, jusqu’à 14 livres. En plus, elles sont vraiment adorables! (Quand j’ai vu les nôtres, hormones dans le tapis, j’avais les yeux plein d’eau genre OMG C’EST TELLEMENT CUTE). Pour nous elles seront pratiques, parce que bébé Fleury s’annonce pour être une échalote!

Couches de nuit

Alors, pour les premiers temps, nul besoin de vous procurer tout de suite des couches de nuit. Pour commencer, bébé se réveillera souvent anyway, vous le changerez plus souvent et vous apprendrez à connaître sa routine, à voir s’il est un gros mouilleur ou pas.

couches de nuit - guide des couches lavables

Quand vous serez rendu-là (Ariane parlait d’autour de 6-8 semaines dans la plupart des cas), vous pourrez vous procurer quelques couches de nuit. Pas besoin d’une tonne! 3 ou 4 couches (qui vont être “l’intérieur”) et 2-3 surcouches imperméables. La surcouche est une coquille toute mince, qui va être imperméable. La couche comme telle est en flanelle, toute douce et super absorbante. On a besoin de moins de surcouches puisqu’elles peuvent simplement se rincer et sécher jusqu’à la nuit suivante et on lave après 2 utilisations.

Les autres nécessités

Du savon à lessive pour vos couches, puisqu’on ne peut pas utiliser n’importe quel savon. Il faut qu’il soit doux, sans additifs, sans produits chimiques, etc. Choisir un savon spécialement conçu pour ça augmentera la durée de vie de vous couches. Par contre, ce savon s’utilise très bien pour le reste de la lessive aussi :)

Il faudra aussi que vous vous assuriez que la crème pour les fesses de bébé soit compatible avec les couches lavables : pas de zinc! Visez plutôt les produits naturels : ceux en pharmacie ou des “grandes marques” sont rarement compatibles. Et les compagnies de produits naturels le mentionnent presque toujours lorsque c’est possible d’utiliser avec les couches lavables. Perso, j’ai les produits de Lolo & moi.

Il vous faudra aussi des sacs imperméables pour y mettre vos couches sales : un gros pour la poubelle et un moyen pour les sorties. Ce qui est super de ces sacs, c’est qu’ils vont au lavage aussi. Donc, après 2-3 jours, on prend le sac rempli de couches sales et on met tout à la machine. Pas plus compliqué que ça! Découvrez les sacs d’Omaïki ici.

Pour vous simplifier la vie encore plus, songez à vous procurer des feuillets, lavables ou jetables à la toilette (sauf si vous avez une fosse septique). C’est une petite feuille de tissu mince qu’on vient ajouter par dessus notre insert de couche. Comme ça, quand bébé fait des selles, suffit d’enlever le feuillet et de le jeter à la toilette, ou de le “secouer” pour faire tomber les selles dans la toilette et de mettre dans le lavage, avec les couches. 

Pourquoi choisir des couches lavables? Tout ce qu'il faut savoir sur les couches lavables

Pin-moi!

Les petits plus

Si jamais votre enfant est un gros mouilleur, il est toujours possible d’ajouter des inserts supplémentaires, ou encore, le booster Ö.Méga, qui est parfait pour ajouter de l’absorption à vos couches.

Les piqués : géniaux pour mettre sur la table à langer, à trainer ou pour mettre dans le lit (pour éviter de changer tous les draps lorsqu’il y a des fuites).

Les débarbouillettes / lingettes lavables : si vous souhaitez aller dans cette direction pour les lingettes également, c’est une super belle option. Il existe de jolis modèles en plus, c’est tout doux et on met ça avec les couches sales au lavage. Je vous en reparlerai davantage dans mon article (qui s’en vient) sur avoir un bébé zéro déchet.

Couche-maillot : parfaites pour les sorties à la plage ou à la piscine :)

Avant l’utilisation et entretien

Notez que vous devrez laver et sécher vos couches 2-3 fois avant l’utilisation. Ensuite, il est recommandé de laver aux 2-3 jours (de toute façon, c’est à peu près le rythme auquel votre sac sera rempli!) et d’utiliser la sécheuse. C’est ce qui permet aux couches de reprendre leur forme originale. Pensez à lorsque vous mettez vos jeans à la sécheuse : ils sont toujours “trop petits” soudainement. Pour les couches, c’est exactement ce qu’on veut! Ça évitera les fuites. Vous pouvez quand même les sécher à l’air libre, mais assurez-vous de leur donner un cycle de séchage chaque 4-5 lavages.

Impact environnemental et avantages

Sérieusement, en terme d’écoresponsabilité et impact environnemental, utiliser des couches lavables, ça fait une IMMENSE différence. Une seule couche lavable va remplacer 6500 couches jetables. Fou non?

Les couches ont une super durée de vie : vous pourrez les réutiliser pour vos autres enfants.

En terme de dépense d’eau, pour fabriquer une seule couche jetable, il faudra 10 fois plus d’eau que pour l’entretien de nos couches lavables.

Les couches jetables sont blanchies, utilisent des produits chimiques (dont plusieurs sont nocifs pour la santé) et sont nocives pour l’environnement, elles se dégradent très lentement. Les couches lavables, tant qu’à elles, utilisent des manières naturelles, souvent de culture biologique et les Omaiki sont faites au Québec. #achatlocal

Un bébé utilisera 6000 couches jetables en moyenne : cela représente environ une tonne de déchets qui prendra près de 500 ans à se décomposer! (ouch!)

Côté financier, oui, c’est un plus gros investissement de départ. On parle d’entre 800 et 1000 $. (Mais pensez à regarder sur Kijiji pour des options seconde-main! Oui! Les couches lavables ont une super valeur de revente, YAY!). Si vous songez avoir plus d’un enfant, c’est tout ce que ça vous coutera, jamais plus. Alors que… Pour les couches jetables, à 6000 couches par enfant, en moyenne, on parle d’environ 30 $ pour 65 couches “normales” (pas en spécial, cela dit), donc… 2800 $ par enfant, avant les taxes. Quand même! Et ça sera à répéter pour chaque enfant.

Vous l’aurez compris, je suis vendue ahah! Pour nous, la question ne se posait même pas. Oui, il faut encore justifier notre choix à bien des gens de notre entourage – certaines fausses croyances circulent encore beaucoup! (Que c’est compliqué, pas efficace, etc.).


 

Alors, ça répond à vos questions sur les couches lavables? Ça vous encourage à aller dans cette direction?

Aussi, je suis consciente qu’on est bien chanceux : les couches nous ont été fournies par Omaiki. Notre plan de départ était de faire le shower de bébé en demandant que chaque invité, au lieu d’amener un cadeau autre, apporte une couche lavable. C’était notre solution pour couvrir les couts de départ, ça pourrait aussi être la votre :)

Merci à Omaiki pour leur belle collaboration et à Ariane pour sa présence et ses super explications!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bonjour,

    Je découvre ton blog et tes vidéos you tube et j’aime vraiment ce que tu proposes. Je serais hyper curieuse d’avoir une article ou une vidéo sur ton retour d’expérience sur les couches lavables.

    Belle journée.

    Camille