Ma nouvelle vie au Nicaragua

Ça fait déjà 1 mois que j’ai tout quitté pour venir m’installer au Nicaragua

>> Vous pouvez lire l’histoire de mon gros move ici. <<

Un mois! Ça passe tellement vite. Mais en même temps, j’ai vraiment l’impression que ça fait plus longtemps. Probablement parce que j’y avais déjà passé tout le mois d’avril. Même que maintenant, quand les gens qui visitent l’auberge où je suis me demandent je suis là depuis quand, je dis le 1er avril hihi!

Alors, après un mois installée, comment ça se passe? Je vous écris tout ça puisque je reçois beaucoup de questions ^_^

Qu’est-ce que je fais et j’habite où?

Alors, jusqu’en décembre, j’habite au Free Spirit Hostel. C’est l’auberge où j’avais fait mes retraites en avril (Scoop, il y en a une nouvelle en novembre!) et j’étais vraiment tombée en amour avec l’endroit. J’ai eu l’impression d’avoir trouvé ma 2e famille, l’endroit où je devais être. C’est donc là que je suis retournée!

Je suis dans un tout petit village de pêcheurs, directement sur la plage, sur la côte Pacifique. C’est à environ 1 h 30 de la capitale, Managua et de Léon, une autre des grandes villes du pays. Il y a 13 KM de chemin de terre à faire pour y arriver, une fois qu’on quitte la route principale. (Chemin que j’ai presque parcouru à pieds, avec ma planche de surf). Le village s’appelle El Transito.

C’est un endroit vraiment magique, les gens, autant les locaux que les gens de l’auberge, sont hyper gentils, la vie y est très simple et bonne. Je vous invite à venir me visiter n’importe quand :D

Ici, je suis bénévole à l’auberge. Je m’occupe de leurs médias sociaux et de leur présence Web et je travaille au bar (j’ai des bons skills de DJ ahah) quelques fois par semaine, en échange d’être logée et nourrie. J’ai bien de la chance puisque tous les bénévoles partagent un dortoir, mais comme on est beaucoup cet été, j’ai ma propre van reconvertie en chambre :D

Comment je fais de l’argent?

Ouais, parce que je suis bénévole ici, donc pas de salaire. Mais question très simple à répondre : je fais exactement le même travail qu’au Québec. C’est-à-dire : m’occuper du blogue, m’occuper de l’Académie du Blogue et m’occuper de Fit Hippie.

Quelle est ma routine?

Ça, ça a demandé de l’adaptation. J’ai essayé tant bien que mal d’avoir Internet à l’auberge (on est une auberge sans wifi, pour que les invités décrochent plus et connectent mieux entre eux :)), mais ça ne fonctionnait pas avec mon ordi trop récent (#firstworldproblem, je sais). J’ai essayé de l’avoir sur mon téléphone (succès!) pour le transférer à mon ordi… Publier un article me prenait 45 minutes au lieu de 5 (juste le publier, pas l’écrire là). Finalement, je me suis abonnée à Internet au petit café du coin, où je viens travailler quelques heures par jour, du lundi au vendredi. Je trouvais ça difficile de travailler à partir de l’auberge aussi, parce qu’il y a toujours des gens avec qui jaser! Donc je viens m’installer tranquille au café et je clanche mes trucs :)

Le plus gros changement a été de réduire mes heures de travail. Au Québec, j’étais vraiment workaholic. J’étais avec quelqu’un qui travaillait également 12 heures par jour, alors j’avais naturellement pris ce mode de vie aussi. J’habitais loin de tout le monde et pour vrai, j’avais genre juste ça à faire travailler, alors j’avais un mode de vie loin d’être sain! Les semaines de 65-70 heures, c’était monnaie courante pour moi. Et on s’entend, à gérer 3 entreprises, y’en a du travail! Si on ne se met pas des limites, on finit par juste travailler.

Ici, je travaille entre 3 et 5 heures par jour, du lundi au vendredi. J’ai donc appris à prioriser encore plus, à déléguer et à me calmer les nerfs. Je lâche prise beaucoup plus. S’il n’y a un post Facebook une journée, ce n’est pas la fin du monde. Et je prends mes courriels une fois par jour et pas les week-ends, donc mes réponses sont plus lentes. Mais en même temps, on peut tu slacker sur l’instantanéité? Personne ne va mourir si ma réponse prend 24 heures à arriver, versus 15 minutes.

Alors ma routine, c’est quoi? :) 

Je me lève tous les matins entre 5 h 30 (si les vagues risquent d’être particulièrement belles) et 8 h (si je suis vraiment fatiguée). De manière générale, je me lève pas mal vers 6 h 30, sans cadran.

Je vais directement voir les vagues.

Je pars le café pour tout le monde. Du bon café d’ici, c’est teeeeellement bon!!

Je bois mon café sur le bord de la plage (un de mes moments préférés de la journée).

Je déjeune (fruits frais locaux, oeufs et frijoles, gruau, granola et yogourt… mon appétit a genre doublé ici! C’est fou le surf, ça ouvre l’appétit ça mes amies!).

Et là, à moins que la marée soit trop basse, c’est l’heure de surfer! Quand elle est trop basse, les vagues sont trop petites, on surf surtout à marée haute :) Je vais dans l’eau pour au moins 2 heures, parfois 3 quand les vagues sont belles et je ne vois pas le temps passer hihi!

Ensuite, je remange! Littéralement un 2e petit déjeuner complet ahah!

Puis, je viens m’installer au café pour travailler :) Normalement, je suis ici de 10 h à 14 h environ.

Ensuite ma journée est libre! Waaaaa! Je retourne surfer, je fais du yoga, je dessine, je lis, je fais la sieste, je me baigne, je retourne surfer encore, je médite… Et bien sûr je mange et remange ahah! Et trois après-midis par semaine, je travaille au bar de 13 h à 19 h.

Maudite belle routine han!! :D

Est-ce que je m’ennuie?

Pas encore en tout cas. C’est sûr, ça fait très bizarre de ne pas voir mes parents et je suis très proche de ma mère, donc elle me manque, c’est sûr. Mais je n’ai pas encore le mal de pays ou de moments où je suis comme « ok là je m’ennuie vraiment beaucoup ». Je suis vraiment bien entourée ici :)

Les journées passent vite et je pense que je dis chaque jour « OMG C’EST LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE » – surtout quand il y a des tacos pour souper ahah. Mais sans blague, je dis littéralement ça chaque jour.

Donc, non je ne m’ennuie pas. Et ça fait du bien d’être entourée de gens! Comme je disais plus haut, j’habitais loin de tout le monde au Québec et je passais mes journées seule, devant mon ordi. Ça fait du bien d’être entourée d’humains un peu! Et puis, mes très bonnes amies sont éparpillées un peu partout, donc on se voyait une fois de temps en temps de toute façon. Je vais les revoir en septembre quand je reviens 2 semaines pour des événements (détails à venir bientôt!!), donc dans ma tête ça ne fait pas trop de différence. Et puis, je peux texter et Facetimer à partir de mon ordi, donc je me sens quand même proche des gens importants pour moi :)

Est-ce que je pense revenir?

Maman, ne lis pas ça! Ahah :P

Non, mais sans blague, je ne sais vraiment pas. Les gens ont tendance à me dire « tu vas vivre ton trip et rentrer au Québec après », mais je ne sais pas si je vais être capable pour vrai.

Je sais que ça fait cliché de dire que j’ai une relation spéciale avec l’eau, mais c’est vrai. Je ne sais pas si je vais pouvoir et vouloir habiter ailleurs qu’au bord de la mer.

Pour l’instant, c’est sûr que je suis au Free Spirit et au Nicaragua jusqu’en décembre. Après ça, AUCUNE idée. Je ne rentre pas au Québec de sitôt, ça c’est sûr. Je me dis que cet automne, je commencerai à regarder quelle sera la prochaine étape… C’est la beauté de la chose, être libre et ne pas avoir de plan. Y aller avec la flow. C’est à suivre :D

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Wow! :)
    Tu me donnes le goût de prendre mes vacances au Nicaragua !
    Ça fait plus d’un mois que je magasine ma destination vacances et que je n’arrive pas à me décider ou bien je trouve des excuses!
    Je te trouve très courageuse de partir comme ça! C’est inspirant! :)
    Merci!

  • Salut,
    je viens de tomber sur ton site et j’en pleure tellement ça me fais vibrer ce que tu fais! J’aimerais tellement partir moi aussi n’importe où tant qu’il y a la mer! Je suis un petit poisson dans l’eau et de voir que des gens font se genre de vie me redonne l’espoir qu’un jour je vais avoir le courage de partir vivre autre chose ailleurs. j’ai 31 ans et j’espere vivre ca bientot je sais que ca demande des efforts et de la preparation mais merci de partager ton reve, ca m’a vraiment faite du bien de te lire :)

  • Bonjour, après 15000 kms à moto en Amérique du sud l’année dernière je prépare un nouveau voyage pour fin 2017 ( la vie est tellement morose en Europe !!!).
    Départ Cayenne ( je suis français, c’est plus simple pour transporter et dédouaner la moto), un petit tour à la paz en traversant l’Amazonie et la remontée tranquille sur le Mexique.
    Cette fois ci je me prépare une toute petite bécane pour rouler peinard et privilégier les rencontres. J’aurais 6 mois devant moi donc le temps de flâner!!!
    Ton petit coin de paradis me branche vraiment, je note l’adresse.
    Merci pour les infos.
    Au plaisir de se croiser. Cdt.
    Philippe

  • Hi there!

    Glad to read about ur story !
    Would it be possible to contact u on ur mail ? Cause I am planning on moving to Nicaragua in September – leaving definitely my own country (France) to settle there would be great !
    So if ur interested maybe u could contect me on facebook ? (Yrieix Rémusat)
    Thank u so much
    lookin forward to be hearing from u soon !

    Yrieix R.