J’ai fait un régime vegan/sans gluten durant 21 jours : mes constats

Durant les vacances de Noël, deux merveilleuses choses se sont produites. 1- J’AI EU DU TEMPS POUR LIRE. (C’est ce que je trouve dur d’être entrepreneure, on a beaucoup moins de temps pour soi. Tiens, Stéphanie disait la même chose hier!) 2- J’ai reçu le livre La détox gourmande, de Jacynthe René.

Ce livre a comme été une révélation. Je l’ai dévoré. Elle parle beaucoup de se guérir par l’alimentation, en adoptant quelques changements. Comme en coupant les produits laitiers, en ne mangeant que très peu de viande, et toujours sans hormones, en coupant le gluten, etc. Elle appuie ses dire par son expérience personnelle, mais également avec l’avis d’experts et des recherches scientifiques. Je ne dis pas de tout prendre pour du cash, mais elle aborde d’excellents points.


vive la détox gourmande jacynthe rené

Depuis quelques mois, j’avais une recrudescence de migraines. J’en faisais jusqu’à 4 par semaine. Quand je n’en avais pas, j’avais mal à la tête, tout court. Et j’étais extrêmement fatiguée. Du genre incapable de me lever. Chaque jour.

Mon médecin m’a finalement prescrit un médicament que je prends 2 fois par jour pour stabiliser mes migraines. Ça a pris 2 mois avant que j’en ressente vraiment les effets et entre-temps, ça me rendait encore plus fatiguée (un des effets secondaires).

Je suis un peu tannée de dépendre de médicaments comme ça (et on ne sait jamais quels effets ça peut avoir à long terme) et je me disais que je n’avais rien à perdre d’essayer de changer mon alimentation.

Dans son livre, Jacynthe suggère d’essayer la détox vegan / sans-gluten durant 21 jours, pour vraiment en ressentir les effets. Ce que j’ai donc fait. 21 jours sans lait, sans fromage, sans oeufs, sans avoine, sans blé, sans orge, sans viande. (BEN LÀ, TU MANGES QUOI??) La base de mon alimentation était des fruits et des légumes, des noix, des légumineuses, du quinoa, etc.

Les côtés positifs / ce qui a été facile

  • Déjeuner aux smoothies c’est genre la meilleure affaire au monde. J’ai gardé l’habitude de commencer ma journée comme ça, même si ma « détox » est finie. Je mets un avocat, des épinards, des graines de chia et tout plein de fruits congelés. Miammmmm!
  • Étonnamment, couper le lait a été bébé fafa. Je mettais du lait de soya et du lait d’amandes dans mes smoothies, j’ai remplacé mes cappucino par des espressos et c’est pas mal là que s’arrêtait ma consommation de lait avant. Ok, des fois je buvais genre un litre avec des biscuits, mais j’ai coupé les biscuits, donc le lait a suivi.
  • Couper la viande? Encore plus facile! J’en mangeais déjà peu et j’adore les légumineuses et le tofu. (Bon tout le monde trouvait ça ben weird parce que j’habite sur une ferme d’agneaux, mais ça c’est une autre histoire).
  • J’ai vraiment senti mon niveau d’énergie augmenter. Genre pour vrai là.
  • Mes migraines ont diminué, mes maux de tête ont disparu. Mais là, c’est tu ça ou les médicaments? Dur à dire… Faque on va dire les deux :) Je dois arrêter ma dose dans 3-4 mois, à ce moment, je referai une détox pour voir.
  • Je n’ai jamais vraiment eu de problèmes de digestion, mais quand je mangeais mal ou je mangeais de la viande, ça brassait toujours pas mal dans mon ventre. (Normal, la viande se putréfie durant minimum 8 heures dans nos intestins avant de pouvoir commencer à être digérée par notre corps. Dégueux han!) Avec ce régime, aucun problème de digestion. Comme on ingère uniquement des aliments qui se digèrent hyper facilement par notre organisme, c’est ça que ça donne!
  • Mon amoureux a semi participé avec moi (très souvent, faut lui donner!) et il a avoué voir une différence dans son niveau d’énergie et dans sa digestion quand il m’accompagnait dans mes repas vegan.
  • Ça motive à boire plein de bons jus verts <3 (Je vous en parlais dans mon guide du juicing).
  • Le quinoaaaaaaa.
  • Je pète la portion recommandée de 10 fruits/légumes par  jour. QUIN TOÉ LE GUIDE ALIMENTAIRE.

jus vert et noix regime vegan

 

Mon jus vert quotidien, accompagné des traditionnelles amandes, graines de tournesol et graines de citrouille!

Les côtés négatifs / ce qui a été difficile

  • Le sans-gluten. Ayoye, ça c’est chiant. Y’a du gluten partout!! On a du acheter plein de farines différentes, des pâtes sans gluten, des sauces vegan sans gluten. Du pain sans gluten? Oubliez ça pour en acheter (pas bon/pas trouvable dans mon épicerie de région / cher en tabarnouche). Je m’en suis fait quand j’avais encore une vie (beaucoup plus facile que je pensais et c’était délicieux. Mais ça prend un peu de temps, chose qui se fait rare chez-moi).
  • Aller au resto. Bon le sans-gluten n’aide pas la cause. Mais il y a toujours du fromage partout aussi, ou des sauces crémeuses ou faites à base de bouillon animal. Au moins, je sais qu’il y a plein de bon restos végés/vegans à Montréal, mais les 2 fois que je suis allée au resto pendant ma détox, c’était ailleurs.
  • Les collations. Après 12 jours de collationner des noix, je trouvais ça un peu redondant.
  • Quand on a du temps pour se cuisiner des collations et des desserts, c’est vraiment hot. Pour vrai, ça goûte bon pi t’es fière en tabarnouche de manger tes petits brownies santé. Mais si tu n’as pas de temps, c’est dur. Les options déjà cuisinées en épiceries sont hors-de-prix, faque tu finis par juste pas manger de dessert, ni de collation.
  • Si vous êtes vraiment une buveuse de lait, je ne pense pas que vous aimerez le lait de soya/d’amandes. J’en mets dans mes smoothies parce que les fruits cachent le goût, mais sinon, ark. Genre jamais je ne vais boire un bon grand verre de lait de soya. NON, JUSTE NON. J’imagine que c’est un goût qui se développe, mais j’ai pas le goût de le développer.

 

brownies vegan sans gluten

Les fameux brownies dont j’étais si fière.

Ce que je vais conserver

Je veux continuer à me nourrir presque exclusivement de sources végétales. J’adore ça! Mais je ne vais pas capoter s’il y a du fromage dans une recette, je vais le manger. (Et j’avoue que c’est ce qui m’a manqué le plus). Et je vais consommer de la viande, une fois de temps en temps, quand je sais qu’elle est sans hormone et qu’elle provient d’un producteur d’ici. Genre je vais recommencer à manger de nos agneaux, qui sont full bien traités et sans hormones. Et des sushis.

Je vous recommande franchement le livre. Ça ouvre les yeux et ça donne envie de mieux se renseigner sur ce qu’on mange, de consommer local et de couper les sources toxiques de notre environnement. Non, je ne vais pas rester vegan/sans-gluten, mais je vais être 80 % vegan mettons. Ce qui est déjà pas mal mieux :)

Pi vous, vous pensez quoi de tout ça? Êtes-vous végétarienne? Vegan? Quels sont vos trucs et recettes préférées? (Genre pour ne pas faire une overdose de noix. Aidez-moi svp :)

Update juin 2015

Pour votre information, je mange sans gluten depuis janvier et c’est vraiment ce qui causait mes maux de tête et mes migraines. Ils sont TOUS disparus depuis que j’ai sorti le gluten de mon alimentation. Incroyable non? Et ils reviennent dès que je consomme du gluten. J’ai pu arrêter ma médication grâce à ce changement dans mon alimentation et je vais vraiment bien! Ça fait maintenant 6 mois que je mange sans gluten, tout en étant végétarienne (sauf de l’agneau de chez moi, genre une fois par 2 mois). Le seul produit laitier que je consomme est du fromage. Mon niveau d’énergie est incroyable!

Manger sans gluten, je ne vais pas vous mentir, c’est chiant. Il y a du gluten tellement partout! Ce n’est pas facile à couper. Pour moi, c’est une nécessité, parce que ça a un effet direct sur ma santé, alors c’est ce qui me motive/oblige à le faire. Mais si vous tolérez bien le gluten, vous serez heureuse de le retrouver après vos 21 jours de détox! Et ne vous sentez pas mal de le réintroduire. Il ne faut pas le démoniser non plus. Si vous le tolérez bien, go for it! Et gluten ne veut pas dire pas santé. Un bon pain de boulangerie fait maison, sans sucres ajoutés, avec des grains entiers, c’est bourré de gluten, mais c’est full santé!

Si le régime/detox Vegan vous effraie un peu, vous pouvez opter pour le végétarisme, qui est plus facilement accessible. Vous verrez là aussi une grande différence d’énergie :)

Répondre à Rachel Surprenant Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Vraiment intéressant. Tu racontes ta vraie expérience…. et cela fait en sorte qu’on y adhère plus. J’y crois à 100%. Le hic, c’est que je trouve cela redondant comme diète; pas de produits animaux, pas de gluten, pas de poisson….. il reste pu beaucoup d’options. Et en plus, le tofu n’est pas très santé non plus…. considérant que le soya est souvent un OGM et toxique pour la santé…. Merci pour cet article. Rachel

    • Ouais, le tofu/soya, il faut toujours le prendre bio :s
      Et comme je disais, malheureusement, vegan, c’est juste trop pour moi. Ça m’a hautement sensibilisée par contre, donc je fais très attention aux oeufs et à la viande que je mange parfois. Des fois, juste de prendre conscience de ce qu’on mange, c’est la meilleure chose qu’on peut faire, même si on n’en ressort pas vegan ou végétarien. « Manger avec conscience » (achat local, bio, éthique, etc.) c’est ce qu’on peut faire de mieux pour notre santé et notre économie :) (Mais moins notre porte-feuille ahah)
      Merci pour ton commentaire Rachel :)

      • Bonjour,
        Le soja peut être dangeureux au niveau hormonal ….nottament pour cellesou ceux qui prennent un traitement pour la thyroide….
        Trop de jus de legumes peut aussi irriter les intestins….

        Donc soyez prudents dans vos changements de règimes
        Sinon, ce blog est sympa :-) je reviendrais

    • Bonjour ce régime est top et assez simple pour moiq ui ne manque plus ni gluten ni lactose. Le soja c’est très bon. Il peut être préparé et mangé de différentes façons. SANS OGM, c’est possible achetez Bio !

  • Je suis très d’accord qu’une alimentation saine peut changer une vie! Mais, je trouve déplorable que des modes comme le sans gluten ( si vous êtes coeliaques, je comprends qu’il y a une nécessité de couper le gluten de l’alimentation) peut rendre la vie difficile pour des pays distributeurs de grain comme le quinoa. ( Les Boliviens ne peuvent plus s’offrir de ce grain puisque la demande est trop grande). Alors, je suis en accord avec « manger local » puisqu’on a des produits supers, des producteurs passionnés. Il faut simplement avoir un esprit critique sur toute la production et la logistique derrière tous nos aliments!

    Sinon, je suis toujours tes chroniques! Elles sont fort intéressantes!

    Source sur le Tef, un grain sans gluten en demande: http://www.lactualite.com/actualites/monde/le-tef-le-grain-de-la-discorde-en-afrique/

    • Je suis très d’accord avec toi sur le fait que si on n’est pas intolérant au gluten ou coeliaque, on ne devrait pas manger « sans gluten ». C’est bien de faire un détox comme j’ai fait, et dans mon cas, c’est ce qui m’a permis de découvrir mon intolérance. Mais outre ça, comme je disais, il faut arrêter de le démoniser. Et mon Dieu, je ne savais pas pour le quinoa! Merci pour le « head’s up », je vais clairement me renseigner/sensibiliser là-dessus.
      Merci, c’est gentil Audrée Anne, contente de t’avoir comme lectrice :):)

  • Salut
    Je vis au beau milieu de la France (14 hab/km2. Je suis femme au foyer donc j’ai peu de ressources. Mon ostéopathe m’a conseillé d’arrêter le lait !
    Je dispose d’un jardin potager, d’une vache et de 4 poules. Pour le reste ma frangine a une exploitation en bio ou ils font des céréales et des bovins. Je vais au supermarché pour acheter du savon de l’huile et du vin !
    La pollution engendrée par mon comportement est une vraie préoccupation et consommer local tombe sous le sens.
    L’idée de devoir consommer du tofu et de la quinoa ou du lait de soja me dérange.
    Notre nature humaine consomme du lait du gluten et de viande depuis des millénaires et elle s’est adaptée. Après je sais que les hommes du nord mange trop.
    Il me semble que mon alimentation est saine.
    Je ne veux pas prendre position sur aucune polémique la liberté est formatrice et fondatrice. Néanmoins il y a quelque chose que je ne comprends pas que j’ai du mal a admettre. Comment peut on accepter que notre seul lien a la terre qu’est l’alimentation soite dénigré négligé oublié ?
    N’y at t il pas dautres choses a modifier avant cela pour mener des vies qui ne nous donne pas mal a la tete ou au dos ?
    Pour ma part les migraines les migraines je n’en faut plus que 1 ou 2 par an alors qu’avant il ne se passait pas 1 mois sans ! J’ai arrêté de travailler. J’étais agricultrice eleveur naisseur et engraisseur, 50 semaines par an 13 jours sur 14. J’ai du revoir mes besoins financiers a la baisse ! Faut faire des choix. Celui de boire du lait de soja, et de manger de la quinoa et du tofu je ne veux pas et je ne peux pas (sinon il faut que je retourne travailler !).
    En tout cas merci pour ce partage qui m’a aidé a faire un choix.
    Bonne continuation

    • Pour votre Info lorsque vous dites que vous ne comprenez pas pourquoi les gens changent drastiquement et radicalement de comportements alimentaires . . Je vous repondrai ceci: exemple du blé. Pour votre info le blé que nous consommions dans les années 50-60 n’est plus le même (n’a plus la même composition) que celui qui est vendu aujourd’hui, d’où l’explosion massive des allergies et intolérance du gluten. Avant ces problèmes de santé n’existaient pas. Pourquoi? Parce que le blé a été transformé peu a peu afin de satisfaire nos exigeances comme rendre une farine facile à l’emploi, farine sans grumeaux etc. La partie farineuse dans le grain est bien plus importante quelle ne l etait dans les grains utilisés par nos grands parents. Renseignez vous il y a maintes reportages sur le sujet sur youtube qui vous donne ces details. Conclusion le blé consommé devient une pate élastique très difficile à digérer et qui se colle aux parois de nos intestins. Conclusion: intestins non seulement irrités mais ceci empêche l’absorption des nutriments et vitamines nécessaires pour notre organisme.. .. d’où la fatigue chronoque comme un des symptomes. Et vu que les industriels en caches partout… autant dire c’est un produit qui empoisonne lentelent l’organisme. Tout le monde est concerné et bon ceux qui sont intolérants ou allergiques !
      Pour ma part je mangeais comme tout le monde du gluten et depuis que je l’ai supprimé a 90% de mon alimentation je péte la forme. Jai jamais ressenti ca avant. Un vrai regain d’energie. Peut être que maintenant vous comprenez mieux la démarche des gens qui désirent de supprimer le gluten… contrairement à ce qu’on croit… NON le corps ne s’adapte pas… la preuve en est… des millions de personnes vivent avec ces symptômes toutes leurs vies sans faire le lien de cause à effets… et temps que vous ne faites pas ce genre de detox vous ne prendrez pas conscience que ce problème. Idem pour les produits laitiers et animal même démarche..

  • Hello!
    Je suis tombée sur ton site par hasard en faisant des recherches pour trouver des nouvelles recettes vegan/sans gluten! Je trouve ton témoignage très intéressant et je partage certains points de vue!
    Je suis devenue végétarienne depuis peu – et la naturopathe m’a conseillé de ralentir sur le gluten et c’est vraiment ça que je trouve le plus pénible! Comme tu dis, il y en a partout!
    Sinon, pour le reste, je trouve cela plutôt facile tant qu’on équilibre bien ses repas pour avoir son équilibre journalier!

    J’ai aussi beaucoup ri en lisant l’article car je n’avais jamais eu la curiosité de faire un tour du côté blogging québécois et en te lisant, j’avais ma tête qui imaginait à nouveau votre joli accent! Alors merci d’avoir ensoleillé ma journée!
    A tantôt!

    • Ahahah merci! Mon accent fait bien rire mes lectrices Françaises, en effet ^_^
      Bravo pour tes changements alimentaires, t’es hot! Je suis certaine que ça va bien aller. Et si ça peut t’aider, quand je consomme du gluten « commercial » (les produits transformés), c’est 1000 fois pire que si par exemple, je prends du pain artisanal de la boulangerie. Parce que oui, des fois je triche un peu hihi!
      Merci de me lire et au plaisir ♥

  • Je ne comprends absolument rien à ce que tu écris, c’est vraiment dommage, es-tu québécoise ou quelque chose dans le genre ?

    • Heu oui… Comme c’est écrit un peu partout sur mon blogue et mes médias sociaux, je suis Québécoise ;) Première fois qu’on me dit que je suis incompréhensible par contre. Que mon accent est drôle, oui, mais incompréhensible!? Merci quand même pour la visite! xx

  • Salut, merci pour ton article qui est fort sympathique car on se reconnaît dedans et on essaie de deviner des mots quand on est habitant de la france ^^ Je trouve que tu es sincère dans ce que tu dis car c’est vrai que c’est pas facile à tenir ces régimes et parfois un peu chiant mais bon ça peut vraiment apporter un mieux être chez certaines personnes je pense.

    Je suis intrigué par ce livre et aimerais avoir des renseignements (je suis tombé sur ton blog par hasard en tapant « idées de collations sans gluten ») car je suis végétarien depuis maintenant plus d’un an et depuis quelques temps je deviens végétalien petit à petit car je ne consomme plus d’œufs ni lait ni fromage sans m’être demandé pourquoi, ça se fait progressivement. Je reconnais que si je suis invité et qu’il y a du fromage c’est très tentant pour moi car j’en consommais beaucoup avant mais si il n’y en a pas chez moi ce n’est pas un problème du tout. Par contre je veux supprimer le gluten et compagnie car je sens que ce n’est pas bon pour moi, je me reconnais dans les migraines et la fatigue. Le problème c’est que je ne tiens jamais plus d’une semaine car j’ai d’énormes envies de biscuits et pains, je sais pas si c’est le côté craquant/moelleux ou émotionnel associé à ces aliments^^ En plus comme tu le dis c’est un sacré problème de trouver des collations gourmandes quand on supprime tout ça, il y en a partout et je n’ai pas toujours le temps ni les moyens pour cuisiner des pâtisseries alternatives. Je voulais donc savoir si des pistes sont données dans le livre (ou sur ton blog je vais aller voir) pour avoir des idées de collations ? Comme je te dis, quand j’ai un petit creux c’est tout de suite les biscuits/céréales qui me font envie et je suis pas satisfait uniquement par des fruits ou noix… Je m’en lasse comme tu dis et je finis donc toujours par « succomber » à mes envies mais je sens que je dois arrêter ce type d’aliments.

    Merci à toi bonne semaine et bonjour aux Canadiens :)

  • bonjour! j’ai adoré te lire moi je commence aujourd’hui mdr mais je tiendrais bon hier j’ai rencontré une personne qui a la même maladie que moi « la spondylarthrite ankylosante, ELLE EST GUERIE depuis ce régime sans lait sans viande rouge sans gluten ,c’est la troisième personne que je rencontre et qui me dit la même chose çà vaut le coup d’essayer marre de mes crises douleurs et épuisement max malgré un gros traitement chimio ect…mais c’est dur niveau alimentation surtout pour les laitages sniffff j’ai trouvé une recette de pain à la machine à pain en mélangeant 3 farines riz mais et sarrasin… çà vaut pas la baguette mais il est tres bon! courage à tous ceux qui galère comme moi à+++

    • Oui ce n’est vraiment pas facile! Mais c’est fou les changements concrets que ça fait. Si ça peut t’encourager, personnellement j’ai fait des tests en réintégrant certains aliments, pour voir ce qui me causait du tort ou pas. Je suis restée végétarienne, mais je consomme du fromage et ça va bien :) Aussi, environ 2 ans plus tard, j’ai tranquillement réintégré le gluten « naturel » (produits maison / d’artisans – rien de commercial ou chimique) et ça passe super bien! C’est vraiment du cas par cas, mais ça peut valoir la peine de faire des petits tests comme ça pour voir si tu peux recommencer à consommer certains aliments que tu aimes. Bonne chance!