Entrevue avec Justine Grenier du Festival Artefact

   Justine_Grenier_Cutie_du_mois_feat

Chaque 1er du mois nous vous présenterons une jeune femme que nous trouvons inspirante, motivante, en qui nous croyons et, bien sûr, qui est méga cute. Quand nous avons décidé de créer cette chronique, pour moi, il était évident que la toute première cutie du mois devait être ma bonne amie Justine Grenier.

Justine a une carrière en politique florissante, déjà là, moi ça m’impressionne. En plus de travailler, elle coorganise un festival de musique émergente dans sa région. Ouin, juste ça! Avec deux comparses, elle est derrière le Festival Aterfact, qui en sera à sa deuxième édition du 23 au 25 mai, à Valleyfield. Sans plus tarder, je la laisse vous présenter tout ça et aussi, pourquoi elle est aussi cutie :)

Justine Grenier et ses partenaires du Festival ArtefactJustine avec ses deux coorganisateurs, Marc-Olivier Thibault et Francis Paquette. Crédit : Jean-Michael Seminaro

Afin de nous aider à bien t’introduire, parle-nous de ton projet.

Dans la vie, je suis l’adjointe d’un député fédéral. Et dans mes temps libres – bonne blague! – je travaille sur Artefact. Faut préciser qu’Artefact a d’abord germé dans la tête de mes deux partners en or, Marc-Olivier Thibault et Francis Paquette. Je me suis gentiment invitée dans leur équipe un bon midi de février.

Artefact, c’est un festival de musique émergente qui allie spectacles en plein-air et conférences. C’est aussi les Sessions Artefact, des shows en formule cabaret qu’on produit de septembre à avril, au Willy’s Pub de Valleyfield. En bref, je suis responsable des communications et du booking, avec Marc-O. On doit être un bon duo, parce qu’on a entre autres accueilli Lisa LeBlanc, Half Moon Run, Galaxie, Groenland et Les sœurs Boulay, l’an dernier. La deuxième édition du festival est prévue du 23 au 25 mai, toujours au centre-ville de Valleyfield.  On recevra près de 20 groupes, comme Plants and Animals, Karim Ouellet, Alaclair Ensemble, Gros Mené et We Are Wolves.

Justine Grenier Festival Artefact

Combien de temps d’avance vous y prenez-vous pour l’organisation?

On y pense à l’année longue! C’est rare qu’on met la switch à off, mettons.

 Comment faites-vous pour choisir les bands?

On choisit les têtes d’affiche selon nos coups de coeur. Pour compléter notre programmation, on procède par appels de candidature et la sélection est faite par un comité. Cette année encore, on a eu de très belles surprises.

Justine Grenier

C’est quoi les choses/moments les plus difficiles dans tout ça? Et les plus l’fun/gratifiants?

Pour l’instant, le plus dur c’est de gérer mon agenda. Mais j’y arrive. Et en tant que jeunes entrepreneurs, on sait qu’on se retrouvera bientôt à la croisée des chemins, à savoir si on s’y lance à temps plein. C’est un pensez-y bien, mais c’est super inspirant d’avoir un projet comme ça entre les mains.

Le plus le fun, c’est quétaine, mais ça a été de voir les sourires dans la face des musiciens et des festivaliers l’an dernier, même s’il pleuvait, qu’il faisait frette et qu’on devait porter des gants pour tenir notre bière en canette. Je pense qu’on a réussi à bien accueillir notre monde, d’une façon chaleureuse et professionnelle. Et de redonner un petit peu d’éclat à notre Valleyfield?

Si on parle des Sessions, le show d’Avec pas d’casque a été mon gros coup de cœur. C’était plein à craquer, les gens étaient super attentifs et j’ai braillé dans le cadre de porte.

Justine Grenier

Et maintenant, des questions en rafale

Comment décrirais-tu ton style personnel?

Une genre d’hippie-chic de plus en plus corporate?

Quel est l’item mode dont tu ne te passerais jamais?

Le petit coat. Et la vraie vieille bague camée que m’a offert ma Mémé. (note de Josée-Anne : vous comprenez pas à quel point c’est la plus belle bague du monde!! La preuve en photo.)

Justine Grenier

Tes endroits préférés où magasiner ou tes marques préférées?

Je vais souvent chez Jacob. Winners aussi, quand j’ai de l’énergie. Sinon, je flâne sur les sites de Modcloth, Ruche et Boutique Onze, *même si je ne suis pas encore game de shopper ma vie en ligne.

Ton indispensable beauté?

Le mascara et le vernis à ongles.

La phrase qui te motive?

ÇA Y VA.

Qu’est-ce qui fait de toi une cutie?

On m’a souvent dit que c’était mon sourire. On va y aller avec ça. Ça, ma grosse face et ma capacité à brailler dans les cadres de porte.

Pour toi, avoir du style, c’est quoi?

Avoir le je-ne-sais-quoi. Et/ou jouer de la bass.

Ton icône mode/beauté?

J’ai une relation d’amour-haine avec Zooey Deschanel. (Oui, ok, c’est de la jalousie.) Quand j’étais jeune, je tripais rare sur Catherine Zeta-Jones (!). Aujourd’hui, j’ai un secret crush sur Véronique Cloutier. (C’est pas clair, je sais.)

Qu’est-ce que qu’on peut te souhaiter prochainement?

Beaucoup de monde au prochain Festival Artefact. Et un peu plus de paix dans mon petit cœur.

Si tu avais un conseil à donner à nos lectrices cuties, ce serait quoi?

Je répète ici celui d’un ami : « En 2013 Justine, c’est Come as you are. Et tout le monde est invité! »

Vous pourrez retrouver Justine et son walkie-talkie au Festival Artefact du 23 au 25 mai. Pour y avoir été l’an passé, c’est à ne pas manquer. TOUS les bénévoles sont méga gentils, les bands chillent avec toi dans le parterre (parfait pour les groupies) et on sert des grillades, le menu national de Valleyfield, que vous devez absolument découvrir. Un festival authentique, qui est là pour les bonnes raisons : l’amour de la musique. En plus, ils ont fait venir Karim Ouellet spécialement pour ma fête, yayyyy! (bon, dans ma tête c’est pour ça.)

Pour les trouver :

Page Facebook du Festival Artefact

Canal Vimeo du Festival Artefact

Site internet du Festival Artefact

Twitter du Festival Artefact

Merci Justine <3

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *