Découvrir le triathlon avec la warrior Emilie Brisson

Les filles qui font du sport, je trouve ça trippant. Et à voir comment vous aimez les articles un peu plus sportif sur le blogue, je sais que vous aussi. Un des sports qui connait une popularité grandissante auprès des femmes est le triathlon. Un sport de warrior, mais qui demeure relativement accessible à toutes. (Sachez que pour débuter, vous pouvez souvent emprunter ou louer de l’équipement usagé avant de vous équiper pour de vrai. Les filles s’entraident beaucoup dans ce sport!).

Comme je ne suis pas triathlète, qui de mieux pour vous en parler qu’un passionnée, qui est passée à un cheveu de se qualifier pour les championnats du monde (!!) et qui adore tellement le sport qu’elle est également entraîneur-chef du Club de triathlon CAS, à Valleyfield? Mesdames, je vous présente Emilie Brisson.

Emilie Brisson athlète triathlon entrevue Bulles & Bottillons

 

Qu’est-ce qui t’a menée vers le triathlon?

J’ai toujours fait du vélo de route et du vélo de montagne avec des amis et mon chum et je joue au soccer depuis que je suis toute petite, donc  la course et le vélo étaient déjà des disciplines que je pratiquais. Quand j’ai assisté pour la première fois au triathlon de Valleyfield, je me suis dit : moi aussi je suis capable! Je suis une fille de défi, donc il y a 2 ans j’ai débuté avec des duathlons et j’ai vite progressé dans ce sport. L’année suivante j’ai commencé les triathlons pour ajouter un peu de piquant à mon expérience. La natation n’est pas ma force, mais j’y travaille beaucoup et les résultats arrivent tranquillement.

Pourquoi avoir choisi ce sport?

J’aime l’enchainement des 3 disciplines et la variété des entrainements. De plus, même si ce sport peut paraitre individualiste, j’aime les entrainements de groupe, la motivation des gens, le partage de connaissances et le plaisir qu’on a à se surpasser à chaque fois. C’est pourquoi j’ai accepté avec plaisir le poste d’entraineur-chef à la Cité des Arts et des Sports (Tri-CAS), je veux partager mon expérience, rendre ce sport accessible à tous, donner la confiance aux gens et surtout m’assurer qu’ils progressent tous avec plaisir.

Quel est ton parcours dans ce sport?

Comme je disais, j’ai commencé ce sport il y a 2 ans environ. La première année, j’ai fait des duathlons et j’ai réussi à aller chercher quelques podiums durant mon été. L’année suivante j’ai commencé les triathlons et, avec plus de difficulté, j’ai eu quelques podiums aussi, mais j’ai surtout développé une passion pour ce sport.

Cette année, j’ai décidé de faire les compétitions coupe du Québec, qui est un calibre plus élevé. J’ai travaillé fort pour faire ma place, mais les filles sont très fortes! J’ai récolté la médaille de bronze dans ma catégorie au dernier triathlon coupe du Québec à Verdun au début août cet été. De plus, j’ai participé au triathlon olympique de Magog pour avoir ma place au Mondial en 2016, qui sera au Mexique, mais j’ai malheureusement été à 20 secondes de me classer.

De plus, l’an passé, j’ai des amis à moi qui ont décidé de s’inscrire au demi Ironman de Tremblant et je vais vous avouer que je les trouvais fou un peu! Mais malgré tout, j’ai décidé de suivre moi aussi et de m’inscrire. J’ai donc passé l’hiver à m’entrainer avec un groupe incroyable et j’étais sur la ligne de départ au mois de juin passé pour faire 1.9 km de nage, 90 km de vélo et 21.1 km de course à pied. Ce fût une expérience INCROYABLE!!! 5 h 31 plus tard j’ai franchi la ligne d’arrivée avec des larmes de joie, d’épuisement et surtout de fierté et de reconnaissance, lorsque j’ai vu ma famille et mon copain qui m’attendaient derrière la clôture. Je suis tellement fière d’avoir ma famille derrière moi, qui me suit dans mes folies même s’ils me trouvent un peu folle par moment hihi.

Emilie Brisson athlète triathlon entrevue Bulles & Bottillons

Tu préfères quoi : vélo, natation ou course? Et pourquoi?

Évidement, on préfère souvent la discipline où on a le plus de force, pour moi c’est sans aucun doute le vélo. À chaque coup de pédale je ressens la vitesse, la puissance et la liberté en moi. J’adore ce sentiment!!!

Qu’est-ce que tu dirais aux filles qui aimeraient commencer le triathlon, pour les encourager à le faire?

Venez vous inscrire à la Cité des Arts et des Sports dans notre club de triathlon Tri-CAS! (Rires) Je dirais aux filles FONCEZ vous êtes capables! L’an passé, j’ai encouragé une de mes amies à faire le duathlon pour la première fois et au début, elle n’était pas certaine de pouvoir le faire. Elle m’a fait confiance, elle a emprunté un vélo 1 mois d’avance et GO elle s’est mise à l’entrainement. La journée de sa compétition de voir son chum, sa famille fière d’elle et de voir son BEAU sourire au fil d’arrivée, ça valait de l’or pour moi! Mission accomplie : elle a vécu ce sentiment de rush d’adrénaline, d’accomplissement de dépassement de soi!!

Quelle est la beauté de ce sport?

La beauté de ce sport selon moi est l’accessibilité. La seule difficulté dans ce sport est d’avoir suffisamment confiance en soi pour s’inscrire à l’évènement. Souvent, on va se comparer au meilleur, mais en réalité tout le monde peut le faire avec de la volonté et du courage. Le plus beau podium qu’un athlète peut gagner selon moi, c’est d’aller jusqu’au bout de cette expérience, terminer la course, battre ses temps personnels et surtout, s’amuser. Chaque course nous fait progresser et surtout nous fait grandir en tant qu’athlète et être humain!

De quoi a l’air la communauté des filles de triathlon?

Il y a de plus en plus de filles qui participent à des triathlons et c’est vraiment le fun de voir l’évolution et la popularité de ce sport qui grandit toujours. Il y a de plus en plus de monde qui viennent me voir pour me poser des questions, avoir des conseils ou tout simplement se faire rassurer. En tant qu’entraineur, c’est un plaisir de répondre aux questions des gens et de voir la confiance qu’ils ont envers moi. Cela me donne le goût de continuer à accumuler de l’expérience et poursuivre des formations de perfectionnement.

Un dernier conseil?

Ne pas oublier que la plus belle médaille que tu peux t’offrir, c’est d’aller jusqu’au bout, d’avoir confiance en soi, de savourer chaque défi ou expérience qui s’ouvre à toi. Je me suis toujours promis que la journée que je terminerai une course sans plaisir et sans sourire, j’arrêterais. Mais ne soyez pas inquiètes, je suis loin d’être épuisée de se sport, vous allez me croiser encore plusieurs années!

Tour de la Baie Triathlon Valleyfield Bulles et Bottillons

Triathlon Valleyfield

Cet article a pu avoir lieu grâce au Triathlon de Valleyfield, qui est ce week-end! En plus, Émilie y sera toute la fin de semaine, pour encourager et elle prendra part au triathlon olympique de dimanche.

Ça serait l’occasion parfaite d’aller vous initier en douceur à ce sport, pour voir ce que ça a l’air. Nouveauté cette année : des courses de 1, 5 , 10 et 21.1 kilomètres sont offertes, affiliées au circuit de la Coupe DIX30. Ces parcours vont longer la Baie (d’où le nom, le Tour de la Baie), donc vous pourrez courir au bord de l’eau tout au long de votre course. Ça c’est l’fun!

Profitez-en pour arriver plus tôt le samedi ou rester le dimanche pour encourager les athlètes de tous âges et découvrir un peu plus ce qu’est le triathlon. Vous aurez probablement la piqure! Des distances « Découvertes », en solo ou en équipe, sont aussi offertes, question de rendre ça accessible à tous, si jamais vous êtes games de venir essayer pour vrai :)

Les inscriptions pour le Tour de la Baie sont ouvertes jusqu’à samedi (22 août), 16 h. Pour plus d’informations sur les épreuves de triathlon, visitez le site Web de Triathlon Valleyfield.

Si ça vous tente de juste venir profiter du beau temps, du site au bord de l’eau, venir découvrir ce sport et encourager les gens (en plus de flâner dans les kiosques), c’est gratuit pour les spectateurs, YAY!

Finalement, on fait tirer deux inscriptions pour la distance de votre choix, dans le Tour de la Baie! Un course gratuite, c’est toujours l’fun :) Direction la page Facebook de Bulles & Bottillons pour participer.

Répondre à Patricia Brossoit Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *