Notre cuisine (presque) zéro déchet

Après la salle de bain et ma routine beauté ultra minimaliste, on s’attaque cette semaine à notre cuisine presque zéro déchet! Je vous présente tous les petits trucs qu’on a changé ou adopté pour essayer de tendre davantage vers le zéro déchet. Chose certaine, on est loin d’être les rois du zéro déchet et il y a encore place à l’amélioration, mais j’espère que ça vous donnera tout de même quelques idées et vous inspirera à adopter certains de nos trucs :)

Si vous préférez regarder la vidéo que lire l’article (ou les deux han!), c’est juste ici :

Si ça vous plait, n’hésitez pas à vous abonner! Ainsi, vous ne manquerez pas nos vidéos :) On s’est donné le défi d’en publier deux par semaine. Bref, maintenant, lançons-nous dans le vif du sujet!

Les changements concrets dans la cuisine

Composter

D’abord, le truc qu’on avait vraiment hâte de faire en arrivant en France, c’était d’avoir notre compost. C’est une des premières choses qu’on a faites. D’ailleurs, il y a beaucoup de municipalités qui offrent les bacs gratuitement (c’était notre cas), alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie. On a d’ailleurs surnommé notre beau bac à compost « St-Jacques-de-Compostelle ». (AHAHAHAH)

Je pense que ça, c’est vraiment ce qui réduit le plus nos déchets. Notre poubelle est maintenant juste remplie de noyaux d’avocat, croutes de fromage et pelures de citron (ça ne se composte pas, parait-il). Bon et des occasionnels maudits emballages de plastique qu’on n’a pas pu éviter. Je pense qu’on a mis la poubelle au chemin une fois depuis qu’on est ici tellement elle se remplit lentement (YAY!) versus chaque semaine avant. Donc bref, un petit geste vraiment pas compliqué, qui fait une grosse différence!

Si vous n’êtes pas en campagne, sachez que certaines villes offrent la collecte du compost et sinon, il y a également des solutions de compost urbain (genre avec des vers de terre).

Bye bye le plastique

Outre UNE spatule en plastique qu’on a conservée pour ne pas rayer nos poêles quand on fait des omelettes et crêpes et le petit blender électrique, on n’a RIEN en plastique dans la cuisine. Nos bols à mélanger, nos ustensiles de cuisine, nos plats pour conserver les aliments, notre vaisselle, nos verres… Tout est en bois, en métal ou en verre. Pourquoi? Parce que ce sont les matières les plus éco-responsables et durables. Le bois peut même aller dans le compost! Et le verre et le métal sont les deux seuls matériaux qui se recyclent à 100 % et à l’infini. Contrairement au fameux plastique. Et c’est plus durable. Non-toxique. Ça se nettoie mieux. Et c’est plus joli.

Je m’en viens un freak de la chasse au plastique. Du genre que si le fleuriste commence à emballer mes fleurs là-dedans je suis comme NONNNNN!!!! Mais bon, à date ça passe, tout le monde est bien compréhensif de ma guerre au plastique et les gens du marché nous trouvent bien mignons. « Ah oui, c’est vous les zéro déchet! »

Et l’électronique

Quelqu’un a soulevé le point sur l’article des 20 choses qu’on n’a pas que « utiliser une bouilloire sur le rond plutôt qu’électrique, est-ce vraiment plus écologique? ». C’est un bon point. Et je n’ai honnêtement pas la réponse. Cela dit, pour moi, un gros avantages des objets « non-électroniques » (ou électriques!?) c’est qu’ils ne brisent pas et ne deviennent pas désuets. L’obsolescence programmée, c’est une vrai affaire. (Vous savez, ce qui fait que la plupart des produits brisent très bizarrement juste après que la garantie soit terminée…). Ma bouilloire en métal que je fais chauffer sur le rond ne me fera jamais défaut et n’aura pas besoin de réparation. Pire encore, les compagnies ne sont pas stupides (ou le sont vraiment beaucoup si on regarde ça de mon point de vue) : elles font souvent en sorte que réparer un objet coute aussi cher que d’en acheter un neuf. Grands amateurs de bébelles neuves que nous sommes, ça devient beaucoup trop tentant et facile d’opter pour l’option neuve, plutôt que de réparer ce qu’on a déjà. (Comme les calvaire de cartouches d’imprimante qui coutent le même prix qu’une imprimante neuve… sérieux, ça me fâche ça). BREF. Tout ça pour dire, comme j’avais commencé, que ma bouilloire manuelle, ma presse à café, mon mélangeur à la main et compagnie ne risquent pas d’arrêter de fonctionner du jour au lendemain.

Et les trucs jetables

Le papier essuie-tout (sopalin), les sacs Ziploc, le papier Cellophane (Saran Wrap), le papier ciré, le papier d’aluminium, le papier parchemin, les serviettes en papier, les pailles… Tout ce qui était à usage unique ne se trouve plus chez nous. Ou bien on a des alternatives lavables et réutilisables, ou bien on s’en passe, tout simplement. Pour remplacer les essuie-tout, on a un petit pot rempli de lingettes qu’on a fabriquées avec une veille taie d’oreiller. Ça sert pour ramasser les dégâts, nettoyer les comptoir et la table, etc. Bref, tout ce qui nécessitait du papier essuie-tout avant. Sérieusement, c’est tellement facile de s’en passer et ça fait une grosse différence. L’essayer, c’est l’adopter :)

Sinon, on a des pailles en acier inoxydable (avec la petite brosse pour les laver, sinon, l’intérieur devient assez ouach!), de l’Abeego pour remplacer le papier cellophane et des super beaux sacs « Ziploc » lavables et réutilisables. Les nôtres sont de la Fabrik Éco. Nos serviettes de table en papier ont été remplacées par de jolies serviettes en tissu. Et le reste? On n’en utilise juste pas! On s’en passe très bien :) On a dédié un plat en verre aux trucs qu’on fait et four et qu’on aurait normalement pris du papier parchemin – comme ça, il reste taché et on s’en fout pas mal ahah. Et le papier d’aluminium… Bah ça fait un an et demi qu’on n’en a pas et y’a pas eu de moment où on s’est dit « merde, il faudrait du papier d’alu! ». Donc on continue de vivre sans :)

En passant, on a trouvé beaucoup de trucs écolos chez Maman Autrement, à St-Bruno (ou sur leur boutique en ligne). Et on a plusieurs beaux sacs à vrac de la compagnie Dans le sac (notamment celui pour les baguettes). Les amies françaises, je suis toujours à la recherche d’un équivalent ici. Pour l’instant, les magasins bio près de chez on quand même de belles trouvailles, comme des chandelles écolo en vrac (yay!), des sacs à vrac, des brosses en bois, etc. Je ne sais pas si ce sont des chaines, mais au cas, celui près de chez moi s’appelle Alré Bio.

Notre cuisine presque zéro déchet - comment faire des courses zéro déchet

Épinglez-moi pour retrouver l’article plus facilement et le partager à vos abonnés Pinterest :) 

Pour faire nos courses

Pour faire des courses zéro déchet, le plus important, c’est d’abord de trouver un endroit où c’est possible d’acheter en vrac, avec vos propres sacs ou bocaux. Une fois que c’est trouvé, c’est franchement simple pour la majorité des choses! Selon votre coin du monde, ça peut être plus facile (ou pas) à trouver, mais même quand j’habitais dans le fin fond d’un trou au Québec, il y avait un petit magasin bio qui offrait du vrac près de la maison. Donc tout est possible ahah!

On part toujours avec :

  • Notre panier d’osier pour faire les courses
  • Notre sac à baguette de Dans le sac
  • Quelques sacs « Ziploc » réutilisables
  • Tout plein de sacs à vrac
  • Le carton pour les oeufs
  • Un ou deux plats pour conserver les aliments

Avec tout ça, on peut mettre les trucs en vrac, les trucs humides, les fruits et légumes, le pain, les oeufs, le fromage… On réussit à faire chaque marché 100 % zéro déchet (YAY!) et quand on va au magasin bio, s’il est impossible de trouver des alternatives en vrac on privilégie d’abord le verre et le métal. Si pas le choix, le carton (de préférence qui se composte).

Parfois, on revient quand même avec certaines choses qui iront au recyclage sans être bien recyclées (allô toi le plastique) ou encore, avec un emballage qui comprend quelque chose de jetable. Ça nous fâche quand ça arrive, mais on n’a pas encore trouvé des alternatives zéro déchet à tout.

Je pense qu’à chaque déménagement, ça demande quand même un temps d’adaptation avant de trouver tous les endroits où il est possible de tout trouver en vrac. Pour le moment, on n’a toujours pas trouvé de savons liquides en vrac (lessive, vaisselle), d’huiles, de café (mais là je pense que ça y est!). Et sinon, on a trouvé : épices (YAY! Ça, ce n’est pas toujours facile, alors je suis trop contente), thé, olives, savons en barre, pâtes, riz, noix et graines, quinoa, biscuits, lentilles sèches, avoine, farine.

On achète en pot de verre ou conserves de métal les trucs suivants : pois chiches, haricots rouges ou noirs, plats végétariens préparés à l’avance de Karine & Jeff (seigneur que ça dépanne bien), le lait de coco, l’huile de coco, l’huile d’olive, l’huile de sésame, le tamari, les vinaigres (de riz, balsamique, de vin blanc, et le vinaigre tout court). Et en emballage de plastique (beurkkkk) : les savons liquides, les graines à germer, le dentifrice, les produits ménagers et quelques produits pour Clara. Et du beurre pas emballé, je n’ai pas encore réussi à trouver. Celui qu’on prend est dans un espèce de papier par contre. Je me dis que c’est mieux que l’alu?

Je fais déjà notre nettoyant tout usage (un mix d’eau chaude, vinaigre et huiles essentielles que j’ai mis dans une ancienne bouteille de « push-push » en plastique) et j’aimerais bien m’attaquer à faire plus de nos produits! J’ai quelques recettes des Trappeuses que je veux tester, notamment le nettoyant pour les vitres, les toilettes et le dentifrice (trois recettes différentes, vous l’aurez compris!).

En conclusion

La majorité des petits gestes qu’on pose ne sont pas compliqués et ne coutent pas plus cher (même qu’ils nous font économiser sur plein de choses). Je suis contente des actions qu’on pose. Je suis toujours bien fière de revenir de faire les courses en ayant réussi le zéro déchet!

Si c’est quelque chose qui vous intéresse, je vous encourage fortement à aller dans cette voie. C’est tellement moins compliqué qu’on le pense! Et vous savez, pas besoin d’être parfait zéro déchet. Ça, c’est très compliqué et il faut une volonté de fer!! (Genre faire mon fromage et mon beurre… Je ne suis vraiment pas rendue là). Mais, aussi petit le geste soit-il, sachez que oui, il fait une différence et vous avez de quoi être fière.

Comme le minimalisme, je pense qu’on peut toutes avoir la version du zéro déchet qui nous convient. Il y en a qui sont beaucoup plus zéro déchet que nous – et vous avez toute notre admiration!

Si certaines choses sont trop compliquées pour vous (je comprends que c’est chiant faire un détour de 45 minutes pour un magasin en vrac, par exemple) ou dépassent vos limites (genre le papier de toilette lavable), il y a quand même 1001 autres petits gestes que vous pouvez poser au quotidien.

Voilà! En espérant que ça vous inspire un petit peu :)

Josée-Anne xx

PS : comme mentionné dans la description de la vidéo sur Youtube, nos gurus du zéro déchet sont sans aucun doute la Famille Zéro Déchet. Dans leur livre, on a trouvé plein de bonnes astuces! Et bien sûr, il y a la reine suprême du zéro déchet, Bea Jonhson.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Super article :) Pour la lessive, j’utilise la recette du blogue Vivre avec moins. Seulement 3 ingrédients (plus des HE au goût) et facilement trouvable en vrac ou dans un emballage en carton :) Testée et approuvée !

  • Bonjour Josée-Anne, je n’en suis qu’a mes débuts, je trouve tes idées superbes et merci de nous dires ou nous procurer ces produits, Pour remplacer le papier parchemin ou le papier d’aluminium pour le four ou sur le BBQ nous utilisons les produits Cookina que nous lavons et réutilisons, merci pour tes conseils.

  • Je ne peux pas croire que je découvre ton blog / chaîne YouTube que maintenant !
    Je suis vraiment admirative, merci pour toute cette inspiration !

  • Regarde les produits Cookina !! Papier parchemin et d’aluminium reutilisable/lavable/longue durée ++ ! Je m’en passerais plus! En plus rien n’y colle donc pas de frottage a faire! J’ai acheter un de leur nouveau produit cette année que j’adore aussi…un sac réutilisable pour faire des papillotes au four/BBQ! C’est génial :)

  • Bonjour,

    Merci pour ce blog très très inspirant aussi beau que passionnant! :) Pour les sacs à vrac je connais le site Kufu, on hésite à commander depuis un moment donc je ne peux pas te dire IRL comment sont les sacs mais en tout cas ils sont tous plus beaux les uns que les autres! Belle journée et au plaisir de te lire!
    Cécile

  • Coucou, bravo à vous. Chez moi tout ce qui est organique part au compost, et ça marche. Agrumes c’est plus long mais ça va quand même. Bonne continuation

  • Bonjour, merci pour cet article. Pour la lessive, nous faisons notre lessive à la cendre. C’est gratuit et totalement zéro déchet (ne produisant pas de cendre, je la récupère chez mes parents). Pour le fromage, ils nous le mettent directement dans notre tup! Encore merci pour tous ces conseils

  • Bonjour, les peaux d’agrumes peuvent faire de délicieux zestes confits ou être mis à sécher puis réduits en poudre pour agrémenter vos plats et pâtisseries

  • Merci pour cet article très intéressant. Depuis quelques mois je fais plus de choix allant vers le zéro déchet. Il me reste encore des habitudes à prendre mais j’avance au fur et à mesure. Prochaine étape: la cuisine :).

  • Merci pour ce post ! Je n’avais jamais vu de boite de conservation en métal émaillé. Où les as-tu trouvées ?