Bulles & Bottillons a 4 ans!

Bulles & Bottillons a 4 ans. WOW. Je me revois encore dans une classe d’un sous-sol de l’Université de Sherbrooke, dans un de mes derniers cours du bac, à brainstormer sur le nom de blogue qu’on devait créer. J’avais des étoiles dans les yeux : ENFIN, j’allais avoir mon blogue. Ça faisait un moment que j’y pensais sans faire le saut et moi j’avais un rêve, dès la minute où le blogue a été créé : que ça devienne mon métier.

Pas pour le glam, pas pour être “connue” – de toute façon, je suis loin de l’être, le glam me passe 1000 pieds par-dessus la tête (même que je n’aime pas) et je pense sincèrement que si on fait quelque chose pour les mauvaises raisons, ça n’arrivera simplement jamais. Mais ça c’est une autre histoire! Je voulais faire ça de ma vie parce que j’adore écrire, partager, inspirer, faire découvrir, créer… Je me disais “WOW imagine si ça peut être ça mon métier. Je me lèverais motivée chaque matin, j’aurais tellement de fun à faire ce que je fais!”

Et là, c’est ce que je vis. (insérer petit cri de victoire et de joie)

Mais les 4 dernières années ont été QUELQUE CHOSE. Je ne sais pas à quel moment vous vous êtes mise à lire mes aventures, mais je me suis dit que ça pourrait être intéressant de faire un petit recap tout le monde ensemble :)

Avertissement : ceci est un très long article, je me suis un peu laissée emporter ahah! Mais il est l’fun pareil là! Si vous vouliez juste les cadeaux, allez directement en bas ;)

Les débuts

Fin 2012 : lancement du blogue (YAY!) Pour le plaisir (et pour le LOL, on va pas se le cacher), voici un de mes premiers articles et le look du blogue à l’époque (discret).

Bulles & Bottillons en 2012

2013

Je commence une maitrise en communications, je me fais offrir une job comme journaliste sportive à La Tribune de Sherbrooke. Je pense que c’est la seule job de ma vie que j’ai ADORÉ. La vie est belle en tabarnouche. J’adore mon métier, je travaille beaucoup, mais je tripe pas à peu près.

Fin 2013

Je me fais offrir une job à La Presse. OH MY FUCKING GOD. Je capote. Laisse tomber La Tribune, déménage à Montréal, commence “ma carrière” à La Presse, à 25 ans toé. J’ai le vent dans les voiles, je me sens invincible – et c’est même pas le mot!

Fin 2013, 3 semaines plus tard : je perds mon contrat. Yup. On me dit que ma voix n’est pas assez enthousiaste (je faisais de la couverture vidéo). WTF. J’apprends finalement qu’ils devaient simplement couper des postes, je m’accroche à ça.

Je suis donc à Montréal, sans emploi, sans rien et surtout, sans possibilité de retourner à La Tribune, parce que, of course, avec mon move, j’ai perdu toute mon ancienneté et ils n’ont plus d’heures à me donner. ASTI.

2014

L’année officielle de la recherche identitaire. Y’a pas de job en journalisme, je ne trouve rien. Et là, faut que je trouve parce que outre les minces revenus que je fais à l’époque avec le blogue, je n’ai pas de revenus. En mars, je commence finalement à travailler à la pige, à mon compte. J’ai deux contrats de responsable des communications pour deux fédérations sportives et je prends quelques petits trucs en rédaction on the side. Je pense enfin avoir trouvé ma voie!!

Ahah, ben non.

Automne 2014

La crise se poursuit, me fait pondre des articles comme ça : la crise existentielle de la mi-vingtaine. Finalement, la pige, j’aime pas ça tant que ça. Je me ramasse souvent avec des contrats qui me font zéro tripper, où je crie dans ma tête ÇA ME TENTE PAS, ÇA ME TENTE PAS, ÇA ME TENTE PAS pendant que je les fais.

Je vois une conseillère en orientation, j’écris beaucoup, je fais un voyage camping solo au bord de la mer, je fais des tonnes de listes de pour et de contre. Mon chum de l’époque est super compréhensif et on a peu de dépenses, alors il me dit “pourquoi tu ne te concentres pas sur l’écriture, voir ce que ça donne?”. J’avais à l’époque commencé un roman (auquel je vais me réattaquer un jour!)

Ayant ma belle personnalité intuitive qui fait à sa tête (dans les nuages) et qui peut se lancer corps et âme quand elle a une idée, qu’elle soit bonne ou pas, je décide finalement, en décembre je pense, que je vais démarrer une entreprise de décoration et vidéo de mariage!! (HAN?)

Ah et mon roman? En fait, cet automne-là, j’ai juste travaillé sur le blogue ahah! Mais honnêtement, ça me faisait trop tripper, ça allait super bien et les revenus continuaient d’augmenter un peu avec. Avoir été brillante, je me serais souvenue de mon rêve des tous débuts (que blogueuse soit mon métier) et j’aurais compris que c’était exactement le bon moment pour me lancer. Mais bon, j’ai plutôt décidé de faire un virage à 180 degrés et de me lancer là-dedans.

Début 2015

En un rien de temps, j’ai un site Web (tiens dont, je m’en viens bonne pour faire ça), des médias sociaux, un compte Etsy (parce que j’ai fait plein de décorations de Noël), des cartes d’affaires. JE SUIS PRÊTE PEOPLE!

Mais ayoye, c’est pas un marché facile han? Je fais des tonnes et des tonnes de démarches pour me trouver des clientes. Mais ouin… vous savez quoi? Le monde du mariage est rempli de gens cheap, qui veulent le meilleur service en payant le moins cher possible. (Clairement pas tout le monde qui est comme ça, une chance, mais je recherchais probablement aux mauvais endroits). 99 % de mes démarches ne fonctionnent pas parce que, même si je ne charge vraiment pas cher pour le milieu, je reste trop cher.

J’obtiens des contrats plus corporatifs et je continue de prendre des petits contrats en rédaction, mais honnêtement, le but principal de mon entreprise (déco événementielle et déco / vidéo de mariage) ne fonctionne pas du tout ahah. J’ai obtenu seulement 2 contrats en lien avec ce que je voulais faire : une vidéo de mariage et une décoration coporative (que vous pouvez voir ici). Les deux ont bien été, mais j’ai réalisé deux choses : je ne suis pas faite pour courir après des contrats comme ça et perdre tous mes week-ends, de mai à octobre (mettons que mes affaires fonctionnaient t’sais), ça ne me tentait pas DU TOUT.

J’aurais peut-être dû y penser avant, j’en conviens!!

Fin 2015

Sans que je m’en sois trop aperçue, le blogue était devenu mon revenu principal – et assez pour vivre OMG! Ok, vivre très très humblement. Mais vivre pareil. Je réalise finalement que mon rêve est en train de se réaliser, que c’est trippant, que j’adore ce que je fais et que tabarnouche, je suis en train de réussir!! L’automne 2015 est folle, j’ai plusieurs contrats avec le blogue et Fit Hippie, que je venais de lancer, décollait en malade mental et laissait présager un super avenir. Je me donne des petites tapes dans le dos, genre “you did it girl”. Je suis loin de m’asseoir sur mes lauriers! Je suis TELLEMENT motivée. Je travaille sans cesse, je déborde de créativité, je suis inépuisable.

Mais manque une chose très importante. Le support. Pas financier là, moral. Genre l’appui des gens qui sont très importants pour moi.

La marde pogne, mais vous avez pas idée. Mon copain de l’époque (mon fiancé même) et moi on se chicane beaucoup pour l’argent parce qu’on n’a pas la même vision des choses. Il n’aime pas mon côté entrepreneur très insécurisant et instable et je n’aime pas son côté stuck-up qui veut me forcer à me trouver “une vraie job” (ce sont ses mots). Ma famille est plutôt de son avis, des amies même. La question qui revient le plus souvent quand je vois des gens est toujours “mais quand est-ce que tu vas te trouver une vraie job”?

Sa famille à lui décide de s’en mêler, je n’ai jamais vécu rien de tel. Me fais traiter de tous les noms, je me fais menacer dans ma propre maison, ça dégénère, ça me détruit. Au début, j’ai au moins le support de chéri, mais plus le temps avance, plus il s’effrite. Pour finalement qu’il prenne « leur bord ».

Début 2016

Malgré toute la marde dans ma vie personnelle, Bulles & Bottillons fleurit, Fit Hippie continue de lever et je crée l’Académie du Blogue. Pendant les vacances de Noël, je m’étais forcée à prendre du temps loin de mon ordi (je venais de vivre un automne de fou, à travailler genre 75 heures par semaine), avec juste un cahier pas trop loin, si jamais j’avais des idées. HÉ BOY, j’en au eu!!

C’est là que m’est venue l’idée de l’Académie du Blogue et que j’ai revu en entier Bulles & Bottillons. J’ai encore le cahier, j’ai noirci (rosi – mon crayon était rose) 24 pages non-stop, pendant 3 heures. Le blogue avait ÉNORMÉMENT évolué depuis les 3 dernières années et il était temps de le mettre à jour et à son état actuel. Et j’ai compris qu’une de mes forces, et ce que j’aimais faire, c’était d’aider d’autres filles à vivre leur rêve de bloguer aussi. Bonjour Académie du Blogue!

En quelques semaines, le blogue est retapé, j’ai un nouveau branding, j’ai sorti un ebook de 125 pages sur le démarrage de blogue, commencé à créer une formation sur la monétisation d’un blogue, j’ai un cours gratuit de monté (avec plus de 1000 étudiants aujourd’hui)… ça va tellement bien côté job!!

Plus la job va bien, moins mon couple va bien par contre.

Avril 2016

Je pars au Nicaragua pour animer deux retraites avec Fit Hippie. Et ce que je refoule depuis des mois fait finalement surface, maintenant que je suis loin de la maison, que je me sens en sécurité et que j’ai du temps pour y réfléchir. J’allonge mon voyage pour prendre plus de temps pour moi et je prends de grosses décisions. Oui, je vais retourner chez moi, mais pour ne plus y retourner. J’ai tout un article sur ce cheminement si ça vous intéresse.

Je laisse mon fiancé, je vends et me débarrasse de toutes mes choses (j’ai un article là-dessus aussi!) parce que j’avais aussi décidé qu’habiter au Québec ne me tentait plus. Et je repars là où je me sentais finalement bien, au Nicaragua avec un aller simple, sans date de retour.

 

Mai 2016

Back in NICA! Je travaille de là-bas – probablement un des plus beaux avantages de mon métier – je peux le faire de n’importe où dans le monde – je surf tous les jours. LIFE IS AWESOME! Et pour la première fois de ma vie, je me retrouve à travailler quelques heures par jour, pas plus. Je réalise que la planète continue de tourner, que le blogue va super bien quand même.

Même si je travaille encore beaucoup aujourd’hui, ça m’a amené à me mettre des règles : pas de travail le soir, rien les week-ends et je ne suis pas obligée de répondre dans l’immédiat quand une notification ou un courriel rentre.

C’est au Nicaragua que je rencontre Stan, mon amoureux. Vous pouvez lire sur notre histoire ici.

On s’aime tellement que sans faire exprès, on fait un bébé!

Automne 2016

La grossesse chamboule nos plans (mais apparement, les enfants sont champions pour défaire nos plans, que mes amies mamans me disent :)). On doit repartir du Nica en septembre (au lieu de décembre) pour être bien suivis médicalement, donc on rentre au Québec. Ce qui devait durer 1 mois à la base s’éternise, à cause des suivis médicaux plus compliqués et des décisions qu’on doit prendre.

Et on est maintenant ici ^_^

À la Josée-Anne de 24 ans, dans son cour de bac, qui démarre Bulles & Bottillons en voulant tellement être une BLOGUEUSE MODE OMG j’envoie un beau clin d’oeil. Tu n’es certainement pas où tu t’imaginais. Tu as depuis longtemps délaissé l’univers de la mode. Même que ça ne t’attire plus du tout, peux-tu croire! Tu es rendue super grano et ton blogue aussi quand même. Ouais! Et tu vas être maman! Tu n’as pas eu un parcours typique, loin de là. Bien des hauts, bien des bas. Des revirements de situation, des virages à 180 degrés. Mais t’as réussi. Attache-toi parce que tu t’embarques pour 4 années mouvementées, mais qui vont tellement t’apporter. Même les moments pas l’fun, même les erreurs. Ce sont ceux-là qui vont te mener exactement où tu dois être aujourd’hui. T’as de quoi être fière. Pas à peu près.

Tu as réussi. Tu es blogueuse, c’est ton métier. Tu aides les autres à le faire en plus! Et les compliments que tu reçois le plus concernent ton authenticité, ta simplicité, ton honnêteté, ta facilité d’approche. On dit souvent qu’en te lisant, on a l’impression de lire sa meilleure amie. C’est fou han? Mets-en.

Et à vous les lectrices, je dis merci. Que vous soyez là depuis novembre 2012 ou octobre 2016, merci. Chaque moment que vous prenez pour me lire me touche, vous n’avez pas idée. J’ai les hormones dans le tapis, mais je suis vraiment émue en écrivant cet article ce soir. Il faut que vous compreniez que sans vous, y’en n’a pas de Bulles & Bottillons. Merci d’avoir évolué avec moi, de continuer de le faire. De m’encourager dans ce que je fais, avec vos mots gentils, vos messages touchants. Je me fais souvent dire que je suis inspirante, mais réalisez-vous que c’est grâce à vous ça? Vous me donnez la motivation et la force de faire ce que je fais. De ne pas avoir peur de partager le bon comme le moins bon. D’écrire la vérité. De faire que quand je m’assois pour écrire, je le fais avec mon coeur, chaque fois.

Merci.

(Allô j’ai les yeux plein d’eau)

Ouf! Avez-vous réussi à lire tout ça?? Vous êtes bonne ahah!

Cadeaux

Bon, sur une note plus “celebration time come on”, j’avais envie de vous remercier de la manière que je peux!

J’ai beaucoup réfléchi. Par les années passées, j’ai fait un événement VIP, une tournée shopping avec des rabais dans mes boutiques préférées, une célébration avec mes collaboratrices, un gros concours. Mais ce que je trouve plate là-dedans, c’est que très peu d’entre-vous peuvent avoir un cadeau.

C’est pas grand chose, mais j’ai deux petits trucs pour vous :)

D’abord, j’ai tout mis en rabais dans la boutique! J’ai fait un kit des illustrations de la papeterie et un des outils d’organisation et vous pouvez avoir les deux pour 4 $ chacun, au lieu de 18 $. 4e anniversaire = tout à 4 $! J’ai aussi mis mes deux petits ebooks (Comment gérer ses médias sociaux like a boss et Rédaction SEO) à 4 $ chacun, YAY! Et finalement, je ne pouvais pas mettre mon gros ebook pour créer le blogue de ses rêves à 4 $, mais je l’ai mis à 40 $ au lieu de 60 $. (Jusqu’au 16 novembre 2016.)

Citations gratuites à imprimer - voyage, café, intuition et girlboss

 

Citations gratuites à imprimer - voyage, café, intuition et girlboss

 

Et maintenant, un cadeau gratuit! Je créé 4 citations à imprimer et encadrer en l’honneur de Bulles & Bottillons. Avec les 4 thèmes porteurs du blogue (ou du moins, des éléments importants de B & B), à mon avis. Elles viennent de ma petite tête et si elles vous plaisent, ça me fait plaisir de vous les offrir! Elles sont au format PDF, prêt pour impression, en 5 x 7 pouces – parfaites pour les cadres :D

Si vous les voulez, suffit d’entrer votre courriel ici!

Et là je vais arrêter d’écrire parce que je viens clairement de battre le record du monde du plus long article sur Bulles & Bottillons ahah!

Avec plein d’amour et encore merci,

Josée-Anne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bravo Josée-Anne! Ça fait pas longtemps que je te suis, mais je te trouve bien inspirante! J’espère que moi aussi dans 4 ans je vais pouvoir regarder mon parcours et en être aussi fière que toi! Merci pour les cadeaux aussi :D Longue vie à bulles et botillons et à l’académie du blog!

  • En allant voir le lien de ton premier article, j’ai eu un flashback, je me souviens tellement de cet article! Je te suis depuis le tout début, j’ai eu les larmes aux yeux dans tes derniers paragraphes. J’adore ce que ton blogue devient, je te trouve tellement inspirante, chaque fois que je vois qu’il y a un nouvel article j’ai hâte d’aller le lire! Bravo pour tout ce que tu as accompli!

  • Bravo ! Tu es tellement inspirante. Bon 4e anniversaire, c’est un succès mérité! Rare sont les fois où je tiens jusqu’à la fin d’un si long article, mais ton parcourt est très interressant et pas du tout ennuyant :) longue vie à tes projets!