Assumer son équilibre : dire non au stress

do-what-your-heart-tells-you

 

On a tendance à vouloir montrer qu’on est DONT BEN OCCUPÉS pi dont ben débordés. C’est comme valorisé d’être dans le jus, dans notre société. Sur les médias sociaux, c’est immanquable. Si on travaille encore le soir, il faut le montrer. Si on travaille la fin de semaine, il faut le montrer. Hey je suis aussi coupable que vous! « Ouf, après 14 heures de travail, ça fait du bien de décompresser ». Genre de sous-titre que je mettrais avec une photo d’un livre sur Instagram.

Qu’est-ce qu’il y a de cool à être désagréable et complètement crevé à travailler autant? Le stress, c’est la pire chose qu’on peut faire subir à notre corps. Tout le monde le dit, tout le monde le sait. Faque pourquoi  on se valorise quand on vit situation stressante par dessus situation stressante?

Quand est-ce qu’on va dire WOH. Ma santé, c’est la priorité. Qu’on va collectivement faire changer les choses et arrêter de se trouver cool quand on se brûle? C’est pas cool! C’est con. Très con. 

Les entreprises doivent arrêter de penser que c’est NORMAL d’exiger autant de ses employés. C’est pas normal. C’est même contre-productif, plein d’études le prouvent. Des employés qui travaillent moins (aka, qui font juste des heures « normales ») vont être beaucoup plus productifs que ceux qui font des heures de fous. La fatigue mentale et physique, c’est très contre-productif.

Et pas juste les entreprises. Chaque individu aussi. Combien de travailleurs autonomes (moi incluse) se brulent pour répondre à toutes les demandes au cas où dans 3 mois il y ait un creux?

Il faut savoir dire non et savoir se respecter.

Je lisais un article l’autre jour sur une PDG d’entreprise qui a décidé que tout le monde ferait du 9 à 5. Personne ne travaillerait la fin de semaine et personne ne ferait d’heures supplémentaires. Pour elle, la priorité c’est la famille et la santé, donc elle veut que ce soit ainsi pour tous ses employés (et elle-même). Le résultat? Des employés qui travaillent mieux, qui sont plus productifs et qui sont plus heureux! Et vous savez quoi? Personne ne meurt parce qu’un projet est livré 3 jours plus tard. Même que dans la plupart des cas, oui, il sera livré plus tard, mais sera mieux fait, donc ne nécessitera pas autant de rondes de correction et de changements.

Pourquoi on n’essaie pas de changer les choses? Au lieu de se vanter de trop travailler, on devrait plutôt être fier du temps qu’on prend pour soi, pour son couple, pour sa famille. Ça, ce sont les choses importantes dans la vie. Allez-vous vraiment être plus heureux parce que vous aurez fait 200 $ de plus cette semaine? Ou allez vous être plus heureux parce qu’en travaillant normalement, vous avez eu le temps d’aller courir, de faire du yoga, de faire une soirée en amoureux ou un date avec vos BFF?

Faque moi j’ai décidé de passer à l’action. Ma santé, mon bien-être et mon couple, c’est primordial. Donc je vais agir en conséquence. Diminuer mes heures de travail, prendre du temps pour moi et pour chéri et faire les choses qui me plaisent.

Do more of what makes you happy, qu’ils disent. Alors go. Faisons plus de ce qui nous rend réellement heureux. Décrochez des technologies, connectez avec vos proches. Les vrais bonheurs ne s’achètent pas avec de l’argent, ce sont des moments, des souvenirs, des émotions, des passions. Et en bout de ligne, on s’en sacre-tu du 200 $ de plus?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *